LA TRACK | THE TRACK

LA TRACK | THE TRACK

MONTRÉAL | BALTIMORE

Résidences et expositions 
Commissaire : Gabrielle Lajoie-Bergeron
Une collaboration avec les centres Pigment Sauvage — Art & Residencies (Baltimore),
l'Institute of Contemporary Art Baltimore et la Galerie B-312

  • Exposition
Vue partielle de l'exposition La Track | The Track—Photo : Guy L'Heureux

LA TRACK | THE TRACK

LES ARTISTES | MONTRÉAL
Natacha Clitandre
Gabriel Favreau
Helena Martin Franco
Filles Debouttes ! (Christine Major, Isabelle Guimond et Gabrielle Lajoie-Bergeron) 
Jean-Michel Leclerc
Les Couleuves (Joël Vaudreuil et Carolyne Scenna)
Pascale Théorêt-Groulx

LES ARTISTES | BALTIMORE
Amber Eve Anderson
Erick Antonio Benitez
Hannah Brancato
Ada Pinkston
Lu Zhang

21 février 2020 au 28 mars 2020

En raison des récentes directives du gouvernement du Québec, la Galerie B-312 suspend temporairement ses activités. La galerie sera fermée au public à compter du 17 mars 2020, et ce, pour une période indéterminée. 

La Galerie B-312 est heureuse d’accueillir La Track | The Track, un projet comprenant des résidences, des tables de discussion et deux expositions. Il réunit quinze artistes et marque une première collaboration entre les centres Pigment Sauvage – Art & Residencies, l’Institute of Contemporary Art Baltimore (ICA) et la Galerie B-312. Gabrielle Lajoie-Bergeron en signe le commissariat.—La Track | The Track est née de la volonté de construire des ponts entre les communautés artistiques du Québec et de Baltimore. Tous les artistes et collectifs canadiens invités ont d’abord réalisé une résidence de deux à trois semaines au centre Pigment Sauvage, entre février et octobre 2019. Les artistes de Baltimore ont pour leur part participé à une résidence à la Galerie B-312 en août 2019. Une présentation publique des recherches des artistes venait clore chacune des résidences. Tous les artistes ont utilisé leur ville d’accueil comme moteur de leur création. Avant d’être accueilli à B-312, le travail découlant des résidences réciproques a d’abord été présenté dans le cadre d’une exposition collective à l’ICA en novembre 2019. Un programme de discussions autour des réflexions qui ont conduit le projet a été pensé pour chaque présentation.—Axées sur la désorientation, le déracinement et la rencontre, les douze propositions de l’exposition explorent la façon dont notre rapport à la création est affecté par les changements de lieux et de culture. Comment ce mouvement, ce déplacement vers l’inconnu peut-il marquer l’identité – personnelle, sexuelle, culturelle, politique ou historique ? Qu’est-ce que nous ramenons et qu’est-ce qui reste quand nous partons ? Une personne ? Un état d’esprit ? Comment marquons-nous notre territoire et comment celui-ci nous marque-t-il à son tour ? Les artistes et les collectifs ont été encouragés à adopter une posture ouverte dans leur approche créative. Laissant une grande place à l’errance, à la perte de repères et aux rencontres aléatoires pour les utiliser comme dialogue et comme matériau de base à l’idéation de leur proposition, La Track | The Track vise l’élaboration d’un programme mixte, multidisciplinaire, multiculturel, inclusif, respectueux et ouvert.

—Gabrielle Lajoie-Bergeron

 

Le projet La Track | The Track est né de la volonté de construire des ponts entre les villes de Montréal et Baltimore. Entre février et octobre 2019, les six artistes et collectifs canadiens multidisciplinaires invités (arts de la scène, arts visuels, arts sonores et installation artistique) ont participé à une résidence de deux à trois semaines au centre Pigment Sauvage—Art & Residencies, présentant par la suite le résultat de leurs recherches et de leurs créations au cours d’une présentation publique. En août 2019, les cinq artistes de Baltimore ont effectué une résidence en territoire montréalais pour mieux réfléchir aux notions de déracinement, de dépaysement et de rencontres. Ainsi, leurs réflexions et travaux respectifs seront présentés au sein de deux expositions collectives présentées à l’Institute of Contemporary Art Baltimore et à la Galerie B-312.