Arpentage Empirique

Ivan Lassere

Arpentage Empirique

Vernissage le jeudi 10 mai 2018 à 17h30

  • Exposition
© Ivan Lassere—Galerie B-312

Né en 1979 dans le Sud-Ouest de la France, Ivan Lassere réside au Québec depuis 2008. Il obtenait en 2011 une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l'UQAM. Son travail de peinture et dessin est présent dans plusieurs collections au Québec et en Europe. Il crée en 2017 les évènements Point de rencontre, lieu d’exposition temporaire dans le corridor de son atelier, outil de promotion de son travail et de celui de ses collègues artistes. On a pu voir son travail récemment à LA VITRINE Atelier Daigneault-Schofield et à la Galerie Stewart Hall.


 

10 mai 2018 au 16 juin 2018

Après l’avoir délaissée un temps pour étayer ses recherches —   principalement avec le collage   — sur les notions d’espaces (architecturaux, picturaux, mais aussi didactiques), la peinture d’Ivan Lassere est définitivement marquée de ses explorations formelles entreprises avec les grilles isométriques et les projections orthogonales. Si le collage permet des délimitations franches et brutes, rabattant les volumes en pans divisés parfaitement, il laisse peu de place aux contingences de la matière.— Arpentage empirique rend compte d’une double approche : délimiter un territoire d’action tout en laissant la matière exister, poser des balises sans restreindre l’importance de l’intuition. L’artiste y affirme également la primauté du matériau brut. Son envie du détail. Sa quête d’une méthode où l’économie de moyens lui permettrait d’atteindre, avec le moins de gestes possible, un cœfficient maximal d’efficacité visuelle. Ainsi, tous les tableaux composant cette série ont un format identique et sont exécutés de la même façon. Sur la toile brute, un apprêt translucide est appliqué. Puis, à l’aide d’un outil utilisé principalement en construction, le cordeau à tracer (une cordelette imprégnée de craie colorée est tendue puis relâchée brusquement pour faire des marquages rectilignes), l’espace est découpé, traversé de lignes qui le jalonnent. Sur ce dessin préparatoire, une seule couche de peinture à l’huile est ensuite appliquée. Les teintes utilisées proviennent toutes d’un mélange similaire de blanc de titane auquel est ajouté, en infime quantité, de l’écru, de la terre d’ombre brûlée, du noir de mars et du bleu de céruléum. Ces couleurs désaturées que l’artiste nomme couleurs nécessaires ne sont pas sans rappeler celles des matériaux de construction (silicone, enduits, colles) choisis normalement pour leur fonction et non leur qualité chromatique. La peinture restante, une fois le tableau terminé, sera conservée et servira de base au mélange coloré du tableau suivant, créant une chaîne souterraine entre chaque élément de la série. Le minimalisme formel et chromatique d’Arpentage empirique est, pour Ivan Lassere, une façon d’appuyer et de donner de l’importance au geste exécuté sur la surface, aussi subtil soit-il, jusqu’à devenir à peine perceptible, se confondant avec la toile, jouant à la fois de la mise en forme et de l’effacement. 


—ISABELLE GUIMOND


La Galerie B-312 remercie ses membres et donateurs, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts de Montréal, le Conseil des arts du Canada et la Ville de Montréal. L’artiste remercie la Guilde des artistes.