TRANS

CHRISTIAN LECLERC

TRANS

Christian Leclerc TRANS © Christian Leclerc, exposition "TRANS", Galerie B-312, 1998.
© Christian Leclerc, exposition "TRANS", Galerie B-312, 1998.
30 mai 1998 au 27 juin 1998

Le propos de Christian Leclerc, pour cette exposition, est d’interroger l’activité logistique des lieux de diffusion de l’art contemporain, leurs responsabilités et leurs engagements dans la présentation des artistes d’aujourd’hui. Pour mettre en œuvre ses réflexions, et même s’il faut perturber principes et habitudes, il utilise deux structures, Quartier Éphémère et la Galerie B-312 qu’il présente réciproquement chez l’une et chez l’autre. À chacun des lieux, il extrait et permute ses acteurs, activités et mobiliers, confrontant ainsi concept et matière. La mise à nu de la substance organisationnelle de la structure artistique, par le déplacement de son environnement spatial et sa dématérialisation, lui confère une virtualité et révèle l’œuvre dans sa dimension conceptuelle. Selon une organisation rigoureuse ou aléatoire, il ordonne, imposant un nouvel agencement où le vide et une certaine neutralité sont les composantes prioritaires de l’espace. Une œuvre de Jeanne Bourrat se déplace avec l’installation de Quartier Éphémère à B-312. Christian Leclerc est un artiste français, architecte à l’origine. Il a notamment exposé au centre d’art du Channel à Calais en 1996 et au centre des Beaux-Arts de Rotterdam en 1998. En 1997, il effectuait une résidence d’artiste à Quartier Éphémère où il a développé le présent concept d’exposition. B-312 et Quartier Éphémère remercient leurs membres et donateurs, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts de la Communauté urbaine de Montréal, le Ministère des Affaires Étrangères français, l’A.F.A.A., le Ministère de la Culture français, le D.A.I. B-312 remercie le Conseil des Arts du Canada.