MODÈLES D'ESPRIT ET JARDINS INTÉRIEURS

DAVID ALTMEJD

MODÈLES D'ESPRIT ET JARDINS INTÉRIEURS

David Altmejd MODÈLES D'ESPRIT ET JARDINS INTÉRIEURS © David Altmejd, Galerie B-312, modèles d'esprit et jardins intérieurs, 1999.
© David Altmejd, Galerie B-312, modèles d'esprit et jardins intérieurs, 1999.

David Altmejd vit et travaille à Montréal. On a pu voir son travail lors d'expositions individuelles à la Galerie Clark ainsi qu'au Centre des arts actuels Skol en 1998. Il a également participé à quelques expositions de groupe dont Artifice 98, organisée par le Centre des arts Saidye Bronfman, Stimuli à la Maison de la culture Frontenac, de même que Les bricolos à la Galerie Clark. En plus de sa pratique sculpturale, David Altmejd utilise également la vidéo comme moyen d'expression; il a pris part aux Seizièmes rendez-vous du cinéma québécois (1998) ainsi qu'au Festival international du cinéma et des nouveaux médias de Montréal (1997). 

 

 

1 mai 1999 au 29 mai 1999

Parmi les ambiguïtés que David Altmejd retient pour peupler ses jardins inférieurs, le grave cohabite avec le ludique, le précieux voisine avec la babiole, l'humour fraye avec l'incongru et le bricolage prend parfois un air sérieux. À partir de ces écarts, l'artiste imagine des circuits, met en place un dispositif, non pas pour nous faire la démonstration ou le démontage d'une "machine" (comment opère-t-il?), mais plutôt pour mettre en relief et accentuer l'effet d,ambiguïté et ce qu'il produit sur la réception de l'œuvre. Dans la relation qui s'établit entre des éléments qui semblent hors de toute congruence, se met en place une polarité de laquelle découle une dynamique productrice d'énergie. L'artiste parle d'ailleurs de son travail en termes de dispositifs générateurs d'énergie psychologique. Cette énergie, qui vient parfois au devant du spectateur, est reçue par celui-ci soit par le biais de la surprise, soit par l'étrangeté qu'elle revêt. Il émane de ces rapprochements et de l'effet d'étrangeté produit, un certain humour. Mais aussitôt le sourire provoqué, nous demeurons en suspens, sans savoir si l'effet comique ne s'est pas refermé sur nous. Une pointe d'ironie nous aura sans doute piqués.