Domestic noises

DORIS KUWERT

Domestic noises

Commissaire—Nicole Gingras

Première exposition personnelle de Doris Kuwert en Amérique du Nord

Exposition
Doris Kuwert Domestic noises

Doris Kuwert est née à Bückeburg (Allemagne) en 1952 ; elle a fait ses études à l’Académie Rietveld d’Amsterdam (Pays-Bas) et à l’Académie des Beaux-Arts de Berlin (Allemagne). Ses récentes expositions personnelles ont eu lieu à la Galerie VOXXX, Chemnitz (Allemagne), à L’Escaut, Bruxelles (Belgique) et à la Singuhr Hörgalerie, Berlin (Allemagne). Elle expose présentement au Vooruit Arts Centre, Gand (Belgique) et a participé à plusieurs expositions de groupe en Chine, en Suède, en Allemagne et en Belgique.

Doris Kuwert - Domestic Noises est la première exposition d'Écouter pour voir, série d'expositions conçues par Nicole Gingras, commissaire de Montréal, invitée dans le cadre de BRUIT ET SILENCE 2008-2009, événement organisé par le Goethe-Institut Montréal. L’exposition Doris Kuwert - Domestic Noises est le produit d’une collaboration entre la Galerie B-312 et le Goethe-Institut Montréal.

 

 

 

Doris Kuwert was born in Bückeburg, Germany in 1952. She studied at the Rietveld Academy in Amsterdam, the Netherlands, and at the Academy of Fine Arts in Berlin, Germany. Her most recent exhibitions have been at the VOXXX Gallery in Chemnitz, Germany, at L’Escaut in Brussels, Belgium and at Singuhr Hörgalerie in Berlin.  She is currently showing at the Vooruit Arts Centre in Ghent, Belgium, and has participated in many group exhibitions in China, Sweden, Germany, and Belgium.

Doris Kuwert – Domestic Noises is the first exhibition of “Listening to See,” a series of exhibitions conceived by Montreal curator Nicole Gingras. The exhibition is part of NOISE AND SILENCE 2008-2009, an event organized by the Goethe-Institut Montreal. Doris Kuwert – Domestic Noises is a collaboration between Galerie B-312 and the Goethe-Institut Montreal.

 

16 octobre 2008 - 8 novembre 2008

Doris Kuwert, artiste berlinoise, conçoit des œuvres cinétiques dont certains éléments sonores sont amplifiés et diffusés en galerie. L'artiste expose à la Galerie B-312 deux installations et une vidéo récentes. Ces trois œuvres intègrent des éléments du quotidien, souvent des objets de métal de dimension réduite, tels que des clous, des aiguilles ou des trombones.—Pour l’installation et la vidéo Domestic Noises (2008), l’artiste propose de singulières chorégraphies créées grâce à ces objets de la vie domestique ; déposés sur des plateaux à la surface lisse et polie, ils se déplacent, s’animent et s’amassent sous l’effet d’aimants fixés à des moteurs placés sous chacun des plateaux. Il en résulte une série de compositions abstraites et absurdes. Domestic Noises est un travail sur les variations de motifs que les objets en se déplaçant créent, faisant surgir d’imprévisibles constellations ou évoquant, comme le précise l’artiste, les mouvements d’un « cirque miniature ». Le processus de mise en mouvement de ces petits objets engendre une série de bruits diffusés dans la galerie à l’aide de haut-parleurs. Les différentes vitesses des aimants, la forme des objets et leur densité lorsqu’ils s’agglutinent, contribuent à définir les particularités du son : frottement, grincement, percussion, grondement. L’artiste nous convie à l’observation d’un phénomène physique connu : l’effet de la matière aimantée sur des objets de métal, mis en scène avec la sobriété et la rigueur de la science alliées à l’intelligence aiguisée d’une sculpteure. Car ce sont de véritables sculptures sonores en mouvement que l’artiste nous offre à observer.—Hangers (2007-2008), deuxième installation de l’exposition, poursuit l’exploration des possibilités qu’un objet de métal en mouvement offre au regard et à l’écoute. La matière sonore est envoûtante. Les sons de cintres se touchant ou s’effleurant de manière aléatoire se répercutent discrètement dans l’espace et scandent le temps qui passe.—Les objets sonores de Doris Kuwert fascinent. Les mouvements en spirale, en boucle, les parcours sans fin ou les contacts fortuits entre les éléments confèrent aux œuvres exposées une qualité existentielle indéniable d’où ce sentiment, étrange et familier, qui nous habite en quittant la galerie. 

—NICOLE GINGRAS

Doris Kuwert creates kinetic works where certain sound elements are amplified and broadcast in the gallery space. At Galerie B-312, the artist will present three recent works—two installations and a video—that integrate small, metallic, everyday objects, such as nails, needles, or paper clips.—In the installation and video Domestic Noises (2008), the artist brings these domestic objects to life to create peculiar choreographies. Placed on smooth and polished surfaces, the objects move, interact, and bunch together under the force of magnets attached to motors placed under each of the surfaces. What follows are fascinating abstract and absurd compositions, based on variations in the motifs created by the moving objects. Unpredictable constellations spontaneously form, with movements suggestive of what the artist calls a “miniature circus.” The process of putting these small objects into motion triggers a series of noises, modulated by the speed of the magnets, the form of the objects, and their density when they coalesce. These sounds—rubbing, grinding, percussive and rumbling noises—are then broadcast through loud-speakers in the gallery. Kuwert invites us to contemplate a known phenomenon: the effect of magnetized material on metal objects, which she stages with all the restraint and exactness of a scientist conjoined with the keen intelligence of a sculptor. For indeed, what she offers the viewer are sound sculptures in motion.

Hangers (2007-2008), the second installation in the exhibition, continues her exploration of the visual and audible possibilities offered by moving metal objects. The materiality of sound is riveting. The sound of coat hangers randomly brushing 

up against each other resonates discreetly in the space, their clinking marks the passage of time.—Kuwert’s sound objects do fascinate. The spirals and loops, 

the endless itineraries and chance connections give the works an undeniably existential quality; hence the feeling, strange yet familiar, that inhabits us as we leave the gallery.

—NICOLE GINGRAS

 

 

DORIS KUWERT

Domestic noises

Commissaire—Nicole Gingras

Première exposition personnelle de Doris Kuwert en Amérique du Nord

16 octobre 2008 - 8 novembre 2008
Doris Kuwert Domestic noises

Doris Kuwert, artiste berlinoise, conçoit des œuvres cinétiques dont certains éléments sonores sont amplifiés et diffusés en galerie. L'artiste expose à la Galerie B-312 deux installations et une vidéo récentes. Ces trois œuvres intègrent des éléments du quotidien, souvent des objets de métal de dimension réduite, tels que des clous, des aiguilles ou des trombones.—Pour l’installation et la vidéo Domestic Noises (2008), l’artiste propose de singulières chorégraphies créées grâce à ces objets de la vie domestique ; déposés sur des plateaux à la surface lisse et polie, ils se déplacent, s’animent et s’amassent sous l’effet d’aimants fixés à des moteurs placés sous chacun des plateaux. Il en résulte une série de compositions abstraites et absurdes. Domestic Noises est un travail sur les variations de motifs que les objets en se déplaçant créent, faisant surgir d’imprévisibles constellations ou évoquant, comme le précise l’artiste, les mouvements d’un « cirque miniature ». Le processus de mise en mouvement de ces petits objets engendre une série de bruits diffusés dans la galerie à l’aide de haut-parleurs. Les différentes vitesses des aimants, la forme des objets et leur densité lorsqu’ils s’agglutinent, contribuent à définir les particularités du son : frottement, grincement, percussion, grondement. L’artiste nous convie à l’observation d’un phénomène physique connu : l’effet de la matière aimantée sur des objets de métal, mis en scène avec la sobriété et la rigueur de la science alliées à l’intelligence aiguisée d’une sculpteure. Car ce sont de véritables sculptures sonores en mouvement que l’artiste nous offre à observer.—Hangers (2007-2008), deuxième installation de l’exposition, poursuit l’exploration des possibilités qu’un objet de métal en mouvement offre au regard et à l’écoute. La matière sonore est envoûtante. Les sons de cintres se touchant ou s’effleurant de manière aléatoire se répercutent discrètement dans l’espace et scandent le temps qui passe.—Les objets sonores de Doris Kuwert fascinent. Les mouvements en spirale, en boucle, les parcours sans fin ou les contacts fortuits entre les éléments confèrent aux œuvres exposées une qualité existentielle indéniable d’où ce sentiment, étrange et familier, qui nous habite en quittant la galerie. 

—NICOLE GINGRAS

Doris Kuwert creates kinetic works where certain sound elements are amplified and broadcast in the gallery space. At Galerie B-312, the artist will present three recent works—two installations and a video—that integrate small, metallic, everyday objects, such as nails, needles, or paper clips.—In the installation and video Domestic Noises (2008), the artist brings these domestic objects to life to create peculiar choreographies. Placed on smooth and polished surfaces, the objects move, interact, and bunch together under the force of magnets attached to motors placed under each of the surfaces. What follows are fascinating abstract and absurd compositions, based on variations in the motifs created by the moving objects. Unpredictable constellations spontaneously form, with movements suggestive of what the artist calls a “miniature circus.” The process of putting these small objects into motion triggers a series of noises, modulated by the speed of the magnets, the form of the objects, and their density when they coalesce. These sounds—rubbing, grinding, percussive and rumbling noises—are then broadcast through loud-speakers in the gallery. Kuwert invites us to contemplate a known phenomenon: the effect of magnetized material on metal objects, which she stages with all the restraint and exactness of a scientist conjoined with the keen intelligence of a sculptor. For indeed, what she offers the viewer are sound sculptures in motion.

Hangers (2007-2008), the second installation in the exhibition, continues her exploration of the visual and audible possibilities offered by moving metal objects. The materiality of sound is riveting. The sound of coat hangers randomly brushing 

up against each other resonates discreetly in the space, their clinking marks the passage of time.—Kuwert’s sound objects do fascinate. The spirals and loops, 

the endless itineraries and chance connections give the works an undeniably existential quality; hence the feeling, strange yet familiar, that inhabits us as we leave the gallery.

—NICOLE GINGRAS

 

 

Doris Kuwert est née à Bückeburg (Allemagne) en 1952 ; elle a fait ses études à l’Académie Rietveld d’Amsterdam (Pays-Bas) et à l’Académie des Beaux-Arts de Berlin (Allemagne). Ses récentes expositions personnelles ont eu lieu à la Galerie VOXXX, Chemnitz (Allemagne), à L’Escaut, Bruxelles (Belgique) et à la Singuhr Hörgalerie, Berlin (Allemagne). Elle expose présentement au Vooruit Arts Centre, Gand (Belgique) et a participé à plusieurs expositions de groupe en Chine, en Suède, en Allemagne et en Belgique.

Doris Kuwert - Domestic Noises est la première exposition d'Écouter pour voir, série d'expositions conçues par Nicole Gingras, commissaire de Montréal, invitée dans le cadre de BRUIT ET SILENCE 2008-2009, événement organisé par le Goethe-Institut Montréal. L’exposition Doris Kuwert - Domestic Noises est le produit d’une collaboration entre la Galerie B-312 et le Goethe-Institut Montréal.

 

 

 

Doris Kuwert was born in Bückeburg, Germany in 1952. She studied at the Rietveld Academy in Amsterdam, the Netherlands, and at the Academy of Fine Arts in Berlin, Germany. Her most recent exhibitions have been at the VOXXX Gallery in Chemnitz, Germany, at L’Escaut in Brussels, Belgium and at Singuhr Hörgalerie in Berlin.  She is currently showing at the Vooruit Arts Centre in Ghent, Belgium, and has participated in many group exhibitions in China, Sweden, Germany, and Belgium.

Doris Kuwert – Domestic Noises is the first exhibition of “Listening to See,” a series of exhibitions conceived by Montreal curator Nicole Gingras. The exhibition is part of NOISE AND SILENCE 2008-2009, an event organized by the Goethe-Institut Montreal. Doris Kuwert – Domestic Noises is a collaboration between Galerie B-312 and the Goethe-Institut Montreal.