Espaces incertains

VÉRONIQUE CHAGNON-CÔTÉ

Espaces incertains

  • Exposition
Véronique Chagnon-Côté Espaces incertains

Artiste en début de carrière, Véronique Chagnon-Côté présente sa première exposition individuelle. Elle complétait, en 2009, un baccalauréat à l’Université du Québec à Montréal. Lauréate pour le Québec du concours 1eres OEuvres ! organisé par BMO Groupe financier, son oeuvre a été exposée au MOCCA (Toronto, 2009). Elle a également présenté son travail dans le cadre de l’exposition Pan ! Peinture 3, Symposium de peinture à Québec (2010) et Bottées, l’art passe à l’est (2010). Elle participera à la Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières en 2011.

11 février 2011 au 12 mars 2011

—VERNISSAGE VENDREDI 11 FÉVRIER 2011 À 17H

La Galerie B-312 est heureuse de présenter dans sa petite salle l’exposition Espaces incertains, rassemblant les plus récentes peintures de Véronique Chagnon-Côté.—Les volumes d’allure architecturale, les superpositions de plans aux dégradés subtils et les motifs familiers de bois et de carrelage suggèrent un espace intérieur. Toutefois, la présence d’arbres vient remettre en question la nature de l’espace imaginé par l’artiste.—Peut-être trop occupé à résoudre cette tension entre l’intérieur et l’extérieur, on ne remarque pas immédiatement l’incohérence de l’espace construit dans chaque toile. L’artiste multiplie les jeux de perspective pour déformer l’espace, elle entrecroise les plans de façon à aplatir l’image et elle emploie la couleur et le motif de façon à brouiller la notion de distance. L’oeuvre peut alors devenir un casse-tête mental qu’on se plaît à déconstruire, à reconstruire et à analyser. —Les espaces que Véronique Chagnon-Côté construit en tirant des lignes de perspective rappellent certaines notions traditionnelles de la peinture. Toutefois, l’artiste retient aussi de l’abstraction des techniques comme l’aplat, le motif et le découpage hard-edge pour explorer la matérialité de la peinture. Par leur représentation de l’espace et leurs éléments figuratifs, les oeuvres présentées dans Espaces incertains affirment aussi le potentiel évocateur de la peinture. Elles invitent le spectateur à construire une image, voire une réalité, aussi insaisissable et incohérente puisse-t-elle être.

—MATHIEU MÉNARD