L'AutreAuPortrait. Cahier

FRANCINE SAVARD, JEAN-ÉMILE VERDIER, MARIO CÔTÉ, RAYMOND LAVOIE, STÉPHANE LA RUE

L'AutreAuPortrait. Cahier

Le Collectif Le Mensonge de la couleur

  • Lancement
Francine Savard L'AutreAuPortrait. Cahier
2 avril 2009

—JEUDI 02 AVRIL 2009 À 17H

Le Collectif Le Mensonge de la couleur s'est formé en 1996 sur l'initiative de Mario Côté, qui interpella Stéphane La Rue, Raymond Lavoie, Monique Régimbald-Zeiber, Francine Savard ainsi que Jean-Émile Verdier. C'est en 1998, dans l'espace d'exposition du Montréal Télégraphe de Raymond Lavoie, qu'ils tiennent une première exposition intitulée Le Mensonge de la couleur, titre dont ils allaient faire leur patronyme. En 2000, et dans le prolongement de cette exposition, le Collectif fait paraître Le mensonge de la couleur. Cahier, une oeuvre en soi entre le catalogue, l'essai, le livre d'artiste et le recueil de poésie, où "[…] je [est] tout au plus une sorte de résistance au sentimentalisme à l'horizon duquel ça parle sur l'art comme s'il s'agissait d'un baume, alors qu'il est tranchant".

Ensuite, pendant plusieurs années, sept ans exactement, chacun a travaillé à la manière d'un ou des autres artistes du groupe sans jamais signer quoi que ce soit. Cette oeuvre sans fin a tout de même trouvé un terme dans L'AutreAuPortrait. UneAmitiéÀpropos, une exposition, qui s'est tenue à la Galerie B-312 du 23 février au 31 mars 2007.

Fruit de l'exposition sans s'en prévaloir, et conçue dans le même esprit que la première publication, L'AutreAuPortrait.Cahier rassemble les intentions de l'exposition, les propos d'une conférence sur le visage de l'Autre, et des conversations présentées sous forme d'un essai photographique. L'ensemble offre une parole qui suspend un instant le discours sûr: sûr de l'identité des choses, sûr de l'univocité du sens, sûr de la justesse des dispositifs de représentation, sûr des bonnes intentions.

L'AutreAuPortrait.Cahier est, dans une certaine mesure, un précipité de littérature qui induit le souci d'une réserve, la suspension de l'affirmation, à l'ère de l'indubitable.

—LE COLLECTIF LE MENSONGE DE LA COULEUR