A QUIET NOOK / UN COIN TRANQUILLE

GLENN GEAR

A QUIET NOOK / UN COIN TRANQUILLE

Glenn Gear A QUIET NOOK / UN COIN TRANQUILLE © Glenn Gear, exposition "A Quiet Nook/Un coin tranquille", Galerie B-312, 1997.
© Glenn Gear, exposition "A Quiet Nook/Un coin tranquille", Galerie B-312, 1997.

Originaire de Terre-Neuve, Glenn Gear vit et travaille à Montréal. Diplômé du Memorial University of Newfoundland, il termine actuellement une maîtrise en sculpture à l'Université.

18 octobre 1997 au 15 novembre 1997

lt is my hope that the collections of objects and images will reflect my personal feel­ings of the (queer) narratives that are often woven into the land, and also articulate broader social and cultural issues of territory and collective memory. G.G.

À travers sa production artistique, Glenn Gear cherche à développer diverses stratégies afin d'inscrire sa subjectivité à l'intérieur d'une réflexion sur les notions de paysages, de territoire et de terre. Le concept de souvenir en tant que représentation et objet culturel, mis en relation avec l'idée du territoire crée, pour l'artiste, un lieu de travail propice à l'élaboration de .nouveaux narratifs. Issus d'une histoire et d'un lieu spécifiques, ces narratifs au caractère intimiste et ludique circulent à l'intérieur d'objets qui font appel au désir, à la mémoire et à l'imaginaire. Cette circulation propose aussi une réflexion autour de certaines questions d'ordre collectif relatives à l'identité sexuelle et à la culture. Entrer dans l'exposition nous amène à évoluer aux côtés d'objets et d'images qui cohabitent comme d'étranges clins d'œil au territoire et à l'identité, chargés à la fois d'humour et de nostalgie. Certains objets sont des sections de paysage construites à la manière de modèles réduits, d'autres empruntent l'apparence de souvenirs de voyage pour finalement former un ensemble de relations qui nous amène non seulement à repenser notre rapport à la terre mais aussi à l'histoire et à l'imagerie maritime comme possédant des qualités homo-érotiques. La représentation de la terre d'origine, marquée par une approche romantique au territoire, détournée par des jeux d'échelle et par des esthétiques enfantines, de décoration ou de mauvais goût permet à l'artiste de matérialiser son intérêt pour le métissage entre la réalité et la fantaisie, entre l'expérience corporelle vécue et l'imagination.

 ANNIE POULIN