Nuage Vert

HeHe

Nuage Vert

  • Exposition
HeHe Nuage Vert © NUAGE VERT, Ivry—HéHé, 2013
© NUAGE VERT, Ivry—HéHé, 2013

The Galerie B-312 is pleased to welcome the french duo HeHe. Under this sardonic acronym is the conversation of two involved accomplices, Helen Evans and Heiko Hansen. The artists are presenting the video version of Nuage Vert, an outstanding intervention produced in Finland and France which consisted in illuminating the fumes discharged from a thermal power plant or an incinerator with a green coloured laser beam. With infrared cameras and sensors, the dimension of the beam was transformed according to recorded variables. The strength of Nuage vert resides in the paradox it harbors: under the extreme beauty of this moving luminous shape, the fleeting imprints of our occupation of the land and its impacts on the environment unfold before our very eyes.

nuagevert.org
pixelache.ac/nuage-blog

Coprésenté par la Galerie B-312 et la BIAN (Biennale internationale d'art numérique) en collaboration avec Hexagram | CIAM. Projet soutenu dans le cadre de l'opération FRIMAS 2014 lancée par l'Institut français et le Consulat général de France à Québec.
Copresented by the Galerie B-312 and the BIAN in collaboration with Hexagram | CIAM. Project supported within the context of operation FRIMAS 2014 lauched by the Institut français and the Consulat Général de France à Québec.

BIAN 2014
HEXAGRAM CIAM
FRIMAS 

 

10 mai 2014 au 21 juin 2014
12h à 17h

—VERNISSAGE SAMEDI 10 MAI 2014 À 15H

Le collectif français HeHe regroupe les artistes britannique et allemand Helen Evans et Heiko Hansen. Sous cet acronyme narquois, se répondent deux complices engagés. Leurs œuvres-interventions s’ancrent dans la communauté, sociale, humaine et politique, et se donnent comme des prises en charge de l’espace communal et environnemental.—Tel le rêve d’un penseur fou, ils conçoivent des machines hybrides surprenantes, voire démesurées : cabines et radeaux sur rail, cellules photovoltaïques transformables, station de fractionnement des sols à même un centre d’art.—Leurs projets sont souvent le fait de procédés hautement sophistiqués. De la conception, à la réalisation, à la présentation, chercheurs, développeurs, scientifiques et spécialistes sont mis à contribution et prennent part au processus développé.—Avec Nuage Vert, les artistes nous proposent, sous sa version vidéographique et imprimée, une intervention magistrale qu’ils ont réalisé en Finlande et en France : Éclairer les nuages de fumée rejetée dans l’atmosphère – tantôt par un incinérateur, tantôt par une usine de transformation de l’énergie – d’un faisceau laser de couleur verte. Doté de senseurs, la dimension du faisceau pouvait se transformer en fonction de variables prédéterminées. À Helsinki, la population fut invitée à altérer la représentation du nuage en diminuant leur consommation d’énergie. D’une simplicité remarquable, cette visualisation permettait du coup de mesurer virtuellement, voire physiquement, l’impact autrement plus fuyant et insaisissable du geste posé. À Saint-Ouen et à Ivry, l’éclairage des panaches de fumée rejetée par les incinérateurs fut frappée d’interdit par les autorités. Les unes craignaient d’aviver les peurs de la population quant aux émanations, les autres invoquaient des délais trop serrés, des analyses d’impact à compléter, des autorisations additionnelles pour avaliser le dossier. Controverse ? Provocation ? Sensibilisation ? Engagement ?—La force de Nuage Vert tient au paradoxe qu’il recèle : sous l’extrême beauté de cette forme mouvante lumineuse, se dessinent sous nos yeux l’empreinte fugitive de notre occupation du territoire et de ses effets sur l’environnement.

—MARTHE CARRIER

 

Partenaire de l'exposition "Nuage Vert"