ELLES PARLENT ÉLÉPHANT

HELENA MARTIN FRANCO—GENEVIÈVE LETARTE

ELLES PARLENT ÉLÉPHANT

  • Performance
© Helena Martin Franco

Helena Martin Franco est née à Carthagène, en Colombie. Elle vit et travaille à Montréal depuis 1998. Titulaire d’un diplôme d’études supérieures en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal, elle fait partie de nombreux collectifs d’arts visuels, dont L’Araignée, basée au Québec. Dans son travail, Martin Franco tente de créer des ponts entre une diversité de collectifs et d’organismes culturels du Canada et de la Colombie afin de faciliter la confluence et l’échange des pratiques artistiques. Sa pratique interdisciplinaire explore le métissage entre les techniques traditionnelles et les nouvelles technologies. Prenant comme point de départ les fictions autobiographiques, elle dévoile la perméabilité des frontières séparant les identités culturelles, nationales et de genre en opposant action, image et texte.

Geneviève Letarte vit à Montréal, où elle pratique l’écriture sous de multiples formes. Elle est l’auteure de plusieurs romans, dont Souvent la nuit tu te réveilles (l’Hexagone, 2002) et Les Vertiges Molino (Leméac, 1996), de deux recueils de poésie parus aux Écrits des Forges : L’année d’après (2014) et Tout bas très fort (2004), et d’un carnet poétique intitulé Bruxelles, dedans dehors paru en 2018 aux éditions Maëlström, à Bruxelles. Également active dans le domaine de la médiation culturelle et de l’art public, Geneviève Letarte a été co-commissaire avec Fortner Anderson du projet L’Inventaire des faits dans neuf lieux de Montréal, un après-midi d’été, lauréat du prix Poésie dans la cité, 2018. En 2014, elle participe en tant que poète aux projet Écritures publiques mené par le centre multidisciplinaire Dare-Dare, à Montréal. 

26 mars 2020
—17 h 30 à 18 h 30

En raison des récentes directives du gouvernement du Québec, la Galerie B-312 suspend temporairement ses activités. La galerie sera fermée au public à compter du 17 mars 2020, et ce, pour une période indéterminée. 

Geneviève Letarte et Helena Martin Franco créent un dialogue performatif pour incarner un portrait double de la femme éléphant.