virus

JEAN-ÉMILE VERDIER, MATHIEU BEAUSÉJOUR, MONIQUE LÉVESQUE, DANIEL POULIN

virus

Virus

Mathieu Beauséjour pratique artistique—Monique Lévesque psychanalyse—Daniel Poulin science              

Table ronde animée par Jean-Émile Verdier

 

  • Table ronde
© Survival virus de Survis 1991 - 1999 - M.B.
12 février 2002

Pour cette deuxième table ronde des trois organisées par la Galerie B-312 à l’occasion de son dixième anniversaire, Mathieu Beauséjour, Monique Lévesque et Daniel Poulin ont très aimablement accepté de parler des effets que la figure du virus a éveillés en eux du lieu de leur discipline respective, la pratique artistique, la psychanalyse et l’informatique. Cette image du virus a voulu susciter une double question : Qu’arrive-t-il au présent ? Dans quelle actualité sommes-nous plongés ? —Partant du principe que la contamination peut aussi être comprise comme le fait de donner une chose à quelqu'un sans toutefois perdre cette chose, Mathieu Beauséjour mettra de l'avant le concept d’« infection » en tant qu'action. Quoi dire dès lors d’une telle infection quand elle s’avère plus poétique que préjudiciable ? Mathieu Beauséjour réalise de 1991 à 1999 Survival Virus de Survie, une manœuvre de contamination de billets de banque dont les manifestations en galeries eurent lieu à Quartier Éphémère, au Musée de la Poste de Paris, au Centre Saidye Bronfman, au Centre Copie-Art, à Articule (projet hors les murs) et avec le Symbiosis Collective de Toronto. Parmi les autres projets d'exposition, notons en 1998 Cendrillon (collectif) à Skol, le commissariat de ©ondition légale à Articule et en 2000 Devil's Face à la Galerie Verticale. La même année, il fonde l'Internationale Virologie Numismatique, une désorganisation qui s'est manifestée pour la première fois en janvier 2001 pendant Les commensaux (Skol). —Daniel Poulin, qui est engagé dans différents programmes de recherche touchant le droit et l’informatique, est professeur agrégé de l’Université de Montréal et rattaché au Centre de Recherche en Droit Public à la Faculté de Droit de cette université. Selon lui, le monde contemporain est global, et cette globalité résulte essentiellement de la circulation de l'information. Dès lors, le virus informatique serait-il la conséquence imprévue du projet d’un monde global, celle d’une promiscuité indue étant donné l'homogénéité des outils de traitement de l'information. —Monique Lévesque est psychologue et psychanalyste affiliée aux Séminaires Psychanalytiques de Paris. La problématique suicidaire, l'incidence de la somatisation dans nos sociétés ainsi qu'un questionnement d'ordre bioéthique retiennent tout particulièrement son attention. Elle supervise l’internat d’étudiants en psychologie à l’Hôpital universitaire la Cité de la Santé de Laval et tient depuis plusieurs années un séminaire d’introduction à la pratique psychanalytique d’orientation lacanienne. Elle évoquera l'impact du lien à l'Autre telle que la découverte freudienne de l’Inconscient le révèle. Qu'est-ce qui pourrait faire peur dans cet apport ? À quel risque s'expose celui qui ouvre la bouche dans le cadre d'une cure ? Sinon à celui de l'émergence d'une contamination primordiale de l'inscription du sexuel dès lors qu’elle est à l'origine d'un corps subjectivé. 

—JEAN-ÉMILE VERDIER