LES DÈS DU ROI OLAV

ARTHUR MUNK

LES DÈS DU ROI OLAV

Arthur Munk LES DÈS DU ROI OLAV © Arthur Munk, Galerie B-312, exposition Les dés du roi Olav, 1998.
© Arthur Munk, Galerie B-312, exposition Les dés du roi Olav, 1998.

Arthur Munk vit et travaille à Montréal. Il a présenté son travail individuellement et participé à de nombreuses expositions de groupe depuis 1984. On peut également voir son travail dans l'espace 526 du même immeuble, du 3 au 31 octobre 1998.

 

17 octobre 1998 au 14 novembre 1998

Où que se pose notre œil sur le travail d'Arthur Munk, il entre dans le circuit du pli et du repli de la forme. Une pelure d’orange aura peut-être servi d'amorce pour passer de la sphère au plan; il n'en demeure pas moins que ce travail sur la forme transcrit en peinture se sera démultiplié pour devenir lieu d'engendrement. C'est à partir de ce lieu que se développe et se déploie un mode de constitution de l'espace. Pour le travail présenté ici, l'artiste a choisi d'investir l'espace géométrique de la galerie en y ajoutant des volumes et en intervenant sur les surfaces. Ces volumes peuvent être vus comme des excroissances du lieu, et les interventions sur les murs, comme une propagation du plan et des motifs du tableau. Les dès du roi Olav de l'intitulé introduisent quant à eux l'élément de hasard intervenant dans l'organisation de l'espace. Ce titre réfère à une histoire relatant le partage des territoires frontaliers entre la Norvège et la Suède au XIe siècle. Un dé était utilisé à cet effet, mais lors du dernier lancer, celui-ci se brisa, introduisant dans la chaîne des événements un hasard inattendu. Doit-on y voir une métaphore de la fonction déstabilisante de l'œuvre d'art ?