PEINTURE

LISE BOISSEAU

PEINTURE

Lise Boisseau PEINTURE © Lise Boisseau, exposition " Peinture", Galerie B-312, 1996.
© Lise Boisseau, exposition " Peinture", Galerie B-312, 1996.
13 mars 1996 au 13 avril 1996

La peinture, ce travail assidu de la surface, est le leitmotiv de la recherche plastique de Lise Boisseau. Construit par une accumulation de caches et de couches successives, le tableau laisse remonter à sa surface un contenu dense, voir serré. Dans l'espace picturale, l'objet usuel joue à la limite du motif abstrait. Un autre objet, dans le même espace, tiens plus du rhizome et du réseau. Ces derniers multipliés, s'entremêlent afin de produire un tapage-bruyant. Cette artiste, à qui la peinture traditionnelle a enseigné ce qui, de ses codes, peut être soutiré, inversé puis réorganisé, nous propose une ordonnance autre du visible. Les diptyques continus, suggèrent un segment capturé, un moment saisi à la trame infini du possible. De ce point de vue, le spectateur fait partie intégrante de ce moment choisi.

—Manon LÉVESQUE