Entités vivantes | Living Entities

MAGGIE GROAT ET JAMIE ROSS

Entités vivantes | Living Entities

MOMENTA x GALERIE B-312

COMMISSAIRE INVITÉE — MARÍA WILLS LONDOÑO 
en collaboration avec Audrey Genois et Maude Johnson

  • Exposition
© Guy L'Heureux

BIOGRAPHIES
Maggie Groat (1985) vit et travaille à St-Catharines, en Ontario. L'artiste approche le collage de manière spaciale. Son travail se construit à travers une pluralité de supports tels le papier, la sculpture, les textiles et les interventions en des lieux spécifiques. À travers ceux-ci, Maggie Groat explore les thématiques reliées à la récupération d’objets, aux territoires en mutation et aux stratégies de décolonisation. Ses œuvres ont été présentées à travers le Canada, notamment à la Walter Phillips Gallery (Banff), à la SBC galerie d'art contemporain (Montréal), à Western Front (Vancouver) et à Art Metropole (Toronto).
Jamie Ross (1987) est un artiste canadien né à Toronto qui vit actuellement à Montréal. Par sa pratique, il crée et documente la communauté queer à partir d'un engagement sincère avec la magie et les traditions artistiques issues de ses ancêtres culturels et biologiques. Ses œuvres ont été présentées dans de nombreuses régions du Canada et en Amérique latine. Parmi ses plus récentes expositions individuelles et collectives, mentionnons Unscrew the looks from the door ! (Un sortilège de libération) (Verticale et Eastern Bloc, Montréal et Québec, 2018), Les affiches chaudes d’été : dix ans de culture visuelle de l’underground queer montréalais (Artexe, Montréal, 2017), Tongue Tide (New York, 2017) et Extraña Posesión (Cali, Colombie, 2018).

ATELIERS
Le 18 septembre à 17 h
Harmonies végétales
Venez échanger dans un espace sécurisé et bienveillant, puis concocter des tisanes à base d’herbes et prendre part à une séance de dégustation avec l’artiste Jamie Ross. Pour les jeunes bispirituel.le.s, lesbiennes, gais, bisexuel.le.s, trans, intersexué.e.s, queers et en questionnement de 14 à 24. (sur réservation)
Le 21 septembre à 14 h
Égalité de la nuit : conférence performative
Familiarisez-vous avec le travail et les influences de l’artiste Jamie Ross, tout en écoutant une chorale et en vous initiant aux vertus des plantes médicinales.

5 septembre 2019 au 12 octobre 2019

La Galerie B-312 est heureuse de s'associer à Momenta | Biennale de l'image pour présenter l'exposition Maggie Groat + Jamie Ross : Entités vivantes. Les artistes explorent l’énergie singulière dont les objets sont chargés en s’intéressant aux connexions entre l’esprit et le corps, l’image et l’objet, la vie et la mort.—Maggie Groat récupère et reconfigure des images et des objets trouvés – ici, réutilisant spécifiquement de la peinture et des objets provenant des locaux d’entreposage de MOMENTA et de la Galerie B-312. Elle s’intéresse à la puissance créatrice qui émane des choses, dans lesquelles elle perçoit une capacité à guérir ou à orienter, à stimuler la vision. Central dans sa pratique, le collage est pour elle un moyen plastique d’activer des représentations et, les dégageant de leur contexte imprimé, elle en fait des objets en soi. Avec l’installation psychic cost > power variations > interior familiar, elle compose une ambiance à partir de collages qui oscillent entre l’abstraction et la représentation. S’épandant dans la galerie par diverses stratégies formelles, les collages et les éléments ou motifs qui en proviennent se traduisent spatialement par leur reproduction sur un tissu ou par l’utilisation de peinture et de tapis. Ils influencent également la luminosité des sections de l’exposition. Portant en eux une énergie distinctive, ils transforment l’espace et l’expérience que nous en avons.—Jamie Ross réalise des interventions de nature relationnelle qui problématisent les systèmes normatifs et binaires. Son travail suit les traces des Radical Faeries, un mouvement qui cherche à rejeter le modèle hétéronormatif et à élaborer une vision politique et spirituelle de l’état queer (queerness). Avec l’installation vidéographique Cate Hill, il se penche sur la fluidité en tant que pratique de guérison, en soulignant le pouvoir qui résiderait dans la matière. La vidéo montre l’humain et la nature collaborant à un rituel dans lequel la rémission passe par les corps et les esprits — tous deux compris en termes de substances. Au centre de la pièce prend place un dispositif dans lequel fermentent liquides et éléments naturels. En raison du processus de fermentation, des émissions gazeuses sont rejetées dans la galerie. Agissant comme les poumons du lieu, le dispositif rend la galerie littéralement vivante. L’énergie des objets qui peuplent l’espace offre un réel potentiel de régénération.—Hors des conventions et du temps, Groat et Ross réimaginent nos rituels relatifs aux objets en s’intéressant au pouvoir d’action inhérent de ces derniers. Dans Entités vivantes, ces objets s’extirpent du pragmatisme pour s’inscrire dans une vision holistique tributaire des connexions entre l’esprit et le corps, l’image et l’objet, la vie et la mort.

À PROPOS DE LA BIENNALE
Pour la 16e édition de Momenta, la commissaire invitée María Wills Londoño, en collaboration avec Audrey Genois et Maude Johnson, propose La vie des choses. Dans un contexte économique, social et culturel où la production matérielle est omniprésente, celle-ci peut devenir obsédante, excessive, envoûtante, enivrante... si bien que les objets risquent à tout moment de se retrouver obsolètes et de perdre leur potentiel symbolique. Au regard des enjeux de consommation qui caractérisent notre époque, ces objets chosifiés se voient accorder une étourdissante visibilité et deviennent, ironiquement, invisibles en raison de cette accumulation démesurée. 
Momenta

Maggie Groat remercie le Conseil des arts de l'Ontario pour son soutien dans la réalisation de cette exposition.