BALZAC, BUTOR, DERRIDA, SOLLERS

MARC DESJARDINS

BALZAC, BUTOR, DERRIDA, SOLLERS

Cinq années de travaux sur le livre

  • Exposition
Marc Desjardins BALZAC, BUTOR, DERRIDA, SOLLERS @ Marc Desjardins, exposition "Balzac, Butor, Derrida, Sollers", Galerie B-312, 1992.
@ Marc Desjardins, exposition "Balzac, Butor, Derrida, Sollers", Galerie B-312, 1992.
4 avril 1992 au 25 avril 1992

—VERNISSAGE SAMEDI 04 AVRIL À 14H

Cette exposition propose un dialogue et un déploiement d'espace entre littérature et arts plastiques. Le livre nous est interprété — comme on dit d'une pièce musicale — il devient objet producteur, matrice.

Le livre est avant toute détermination une oeuvre visuelle. il se donne à voir et donne à voir. La lecture, dans son acception d'interprétation, est ici l'instant privilégié du geste d'art, du regard posé sur les choses et du regard qui fabrique les choses. Le livre, oeuvre éminemment "à lire", n'est pas simplement support de lecture mais nous donne à lire sa facture, son économie fonctionnelle. Le livre est déploiement et imagination, il joue sans cesse en un faisceau de relations.

À travers ces cinq années de travaux, Marc Desjardins nous fait participer à une expérience esthétique du livresque où le livre est à saisir non pas comme simple véhicule du texte mais contenu d'informations esthétiques. Le livre pose des problématiques d'espace, il a des relations à l'espace tout comme nous avons des relations à l'espace. Il nous incite peut-être à le regarder et le percevoir non pas comme objet clos et externe, mais comme co-réalité de l'être, en transparence avec soi, et peut-être aussi, par le fait même, à reposer notre propre rapport à la réalité.