Rencontre

PATRICK COUTU, CHARLES GUILBERT, SERGE MURPHY

Rencontre

Rencontre avec  les artistes et le commissaire 

  • Rencontre
© Rencontre Patrick Coutu, Charles Guilbert et Serge Murphy, Galerie B-312, 2002.

Patrick Coutu a participé à de nombreuses expositions collectives. En 2001, on pouvait voir ses œuvres entre autres lors de l’exposition L’effet du logis, tenue au Studio Cormier dans le cadre de la saison de la France au Québec,  (commissaire : Emmanuel Galland) et de l’événement Des nouvelles de Tchékhov, présenté à la Galerie Plein Sud (commissaire : Bernard Lamarche). Il était invité à Artifice 98, organisé par le Centre des Arts Saidye Bronfman. Il a tenu des expositions individuelles à Clark, à l’Écart et à Espace Virtuel et il exposera prochainement au Musée du Québec (commissaire : Mélanie Boucher).—Artiste multidisciplinaire, Charles Guilbert est connu entre autres pour sa pratique vidéographique qu’il a présenté lors de diverses manifestations artistiques, au Québec comme à l’étranger. On a pu son travail, souvent en collaboration avec Nathalie Caron, au Musée d’art contemporain de Montréal, au Centre d’exposition de Val d’Or, à Skol, à l’Œil de Poisson et dans le cadre d’Interface IV.  Parmi ses expositions collectives, mentionnons Les Images complices présentée en Belgique et aux Pays-Bas (commissaire : Marie-Josée Jean) et sa participation à la Biennale internationale de Montréal organisée par le CIAC (1998). Il a également publié des recueils avec différentes maisons d’édition.

23 janvier 2002

Nous vous convions à une rencontre avec les artistes Patrick Coutu et Charles Guilbert en compagnie du commissaire Serge Murphy, soirée animée par Jean-Émile Verdier, historien-théoricien de l’art.—Invité dans le cadre du 10e anniversaire de la Galerie B-312 à organiser une exposition, Serge Murphy a rassemblé les pratiques de Patrick Coutu et Charles Guilbert, pratiques qui se construisent à partir et autour d’une certaine quotidienneté, du banal, du presque rien. Le commissaire s’intéresse à la poésie qui se dégage de ces architectures du presque rien. Les artistes profiteront de cette rencontre pour nous faire part de leur préoccupations artistiques respectives.