GIRL GUIDES BOY SCOUTS

ROSALIE FAVELL, ARTHUR RENWICK

GIRL GUIDES BOY SCOUTS

navigating by our Grandmothers

© Rosalie Favell et Arthur Renwick, Galerie B-312, exposition Girl Guides boy Scouts, 2000.

Alice Cerdan poursuit actuellement des études de doctorat en histoire de l'art en art contemporain amérindien. Pour sa part, Rosalie Favell a présenté son travail à Lubbock, Texas (One Start Studio, 1998), à Saskatoon (The Photographers Gallery, 1998), à Winnipeg (The Floating Gallery et Winnipeg Art Gallery, 1996) ainsi qu'à Montréal (Dazibao, 1995). On a pu voir le.travail d'Arthur Renwick à Montréal (Université Concordia, 1998 et 1996), à Toronto (DIN Studio, 1997 et Gallery TPW, 1996) ainsi qu'à Vancouver (UBC Museum of Anthropology, 1993).

 

18 mars 2000 au 15 avril 2000

Alice Cerdan, spécialiste en art contemporain amérindien, nous propose le travail photographique de deux artistes que l'on voit peu au Québec. Elle a abordé ce projet avec, comme prémisse, la question de l'altérité dans son rapport à l'appartenance culturelle. Le commissaire avait envisagé que cette altérité puisse s'énoncer de par la culture et les origines respectives des deux artistes qu'elle a choisis. Rosalie Favell appartient à la nation des Métis du Manitoba alors que Arthur Renwick est originaire de la Colombie- Britannique et appartient à la nation Haïsla. Plutôt que de rendre manifestes les différences et les écarts qui les séparent, le déroulement du projet a permis de mettre en lumière un ensemble de parentés, une série de rapprochements. Pour cette exposition, les artistes nous présentent d'une part, le travail qu'ils effectuent à titre individuel. Chez Rosalie Favell, le désir et la convocation de figures héroïques féminines se mêlent à des éléments autobiographiques alors que chez Arthur Renwick se manifeste l'émergence de signes qui marquent le territoire ou qui rendent compte d'un lieu d'apparte­nance. Mais la proposition que leur a faite Alice Cerdan a permis d'engager, d'autre part, une démarche où chacun est invité à intervenir dans la pratique de l'autre. Par cette rencontre, Alice Cerdan nous fait appréhender deux univers singuliers mettant en question et opérant une série de croisements de leurs lieux respectifs.