Deux par deux

Deux par deux

Exposition buissonnière
© Anahita Bamdadian

ARTISTES
David Armstrong Six

Patrick Bérubé

Michel Boulanger

Éric Cardinal

Philippe Caron Lefebvre

Raphaëlle De Groot

Cynthia Girard-Renard

Andréanne Godin

Hua Jin

François Lacasse

Manuela Lalic

Stéphane La Rue

Mathieu Latulippe

Véronique Lépine

Juan Ortiz-Apuy

Cindy Phenix

Simone Rochon

Sayeh Sarfaraz

Francine Savard

Julie Trudel

 

COMITÉ BUISSONNIER

Marthe Carrier
Chloé Desjardins
Guillaume La Brie 

Pascale Théorêt-Groulx

1 avril 2021 au 31 décembre 2021

La Galerie B-312 est très heureuse de lancer officiellement Deux par deux | Exposition buissonnière, un projet qui se tiendra jusqu’à la fin de l’année 2021 dans des lieux privés. Vingt artistes, vingt oeuvres, vingt hôtes. Occuper l’espace intime plutôt que l’espace public : c’est une autre façon de s’occuper d’art, non ?—La pandémie nous a tous surpris et a entraîné des chamboulements dans toutes les sphères de nos vies, soient-elles privées, publiques, sociales ou professionnelles. Pour notre centre de diffusion, outre la première fermeture au printemps dernier, nous avons dû, dès le 1er octobre, fermer à nouveau nos portes, mettant en suspend tous nos projets d’exposition jusqu’à la mi-février. Si on a beaucoup entendu parler de l’impact de la pandémie pour les arts vivants, très peu a été dit sur les arts visuels. Ce projet d’expo est né des réflexions entourant la pertinence et les aléas d’une diffusion en ligne versus l’expérience directe d’une oeuvre d’art.—C’est ainsi que le projet d’expo buissonnière a pris forme : poursuivre une diffusion des oeuvres qui permette une expérience « en présence », soutenir les artistes en leur versant des droits et des honoraires tels que lors d’une exposition régulière en salle et promouvoir leur pratique sur notre site et les réseaux sociaux.—Pour donner corps à ce projet, nous avons choisi d’inviter en premier lieu des personnes qui, sans être en relation étroite avec le milieu des arts visuels, manifestent un intérêt pour la chose, tout en réservant quelques invitations à des personnes de notre communauté.—Faire l’expérience d’une oeuvre d’art : nous y croyons et c’est à cette expérience que nous avons convié les hôtes. Leur contrainte : se commettre, en acceptant à leur tour de diffuser dans leur propre réseau l’oeuvre qu’ils accueilleraient. Une façon pour eux, comme pour nous, d’appuyer les pratiques et les artistes en arts actuels.—Tout au long de l’année 2021, fermeture ou pas, l’exposition se déploiera sous toutes sortes de formes et d’itérations. Soyez attentifs, vous en verrez possiblement des figures ou en entendrez des bruissements et des échos.

– Marthe Carrier