Air Condenser

Gary LaPointe Jr. et Clay Mahn

Air Condenser

  • Exposition
© Gary LaPointe Jr. et Clay Mahn

Originaire du Connecticut, Gary LaPointe Jr. vit et travaille à Chicago. Il est titulaire d'un baccalauréat en beaux-arts du Lesley University College of Art and Design et d'une maîtrise en sculpture de la School of the Art Institute of Chicago (2016). Sa pratique sculpturale questionne les fondements sociaux en remettant en cause les constructions architecturales, spatiales et matérielles ainsi que les systèmes, les relations et les rituels qui les composent. Depuis, 2010, son travail a été présenté dans des expositions individuelles et collectives aux États-Unis, en Europe et en Asie. Il figure également dans l’ouvrage 100 Sculptors of Tomorrow publié par la Beers Gallery à Londres. Son exposition à la Galerie B-312 est sa première exposition au Canada.
Site web de l'artiste

Originaire du Montana, Clay Mahn vit et travaille à Chicago. Il a obtenu un baccalauréat en beaux-arts de l'Université du Montana (2012) avant de compléter une maîtrise en peinture à la School of the Art Institute of Chicago (2017). En tant que peintre, il néglige les processus iconographiques pour se concentrer sur la surface, la structure et les limites du cadre. Avec l’addition et la soustraction, ses peintures émergent de la matière, du langage, de la répétition et de la forme. Son travail a été présenté dans plusieurs expositions individuelles et collectives aux États-Unis, en Australie et en France. Ses peintures ont également été présentées dans la publication New American Paintings (2016 et 2017). Air Condenser est sa première exposition au Canada.
Site web de l'artiste

5 mai 2023 au 23 juin 2023

Les dessins et les sculptures de Gary LaPointe Jr. associés aux peintures de Clay Mahn remettent en question la valeur, la construction et la transformation du cadre en tant que forme et fondement conceptuel. Les dessins et les objets transformés de Gary LaPointe Jr. s'attaquent aux facettes de la construction identitaire ainsi qu’aux constructions matérielles intégrées dans les cadres changeants de nos environnements construits et naturels. Les peintures méditatives de Mahn, quant à elles, affinent la physicalité et la matière picturale pour en révéler la densité, les lignes, les structures et les limites. La mise en commun de leur pratique respective permet de remettre en question les langages et les théories qui soulignent les concepts de matérialité ainsi que la capacité potentielle du contenant et de son contenu.