Perdue en forêt

Ingrid Syage Tremblay

Perdue en forêt

  • Exposition
© Ingrid Syage Tremblay

D’origine québéco-syrienne, Ingrid Syage Tremblay détient une maîtrise en Sculpture & Extended Media de l’Université du Texas à Austin aux États-Unis, pour laquelle elle a été récipiendaire du UT Graduate School Recruitment Fellowship et du Fond de recherche du Québec - Société et Culture. Ses récentes expositions ont notamment été présentées au Grand Palais Éphémère (Paris), à Apexart (New York), chez CIRCA art actuel (Montréal), chez Chiguer art contemporain (Québec et Montréal) et au Agnes Etherington Art Center (Kingston). Elle a été artiste en résidence, entre autres, à Est-Nord-Est (Saint-Jean-Port-Joli), à la NARS Foundation (New York), au Carving Studio and Sculpture Center (Vermont) et à Djerassi (Californie). Lauréate du prestigieux VCUarts Fountainhead Fellowship in Sculpture, l’artiste vit et travaille à Montréal.

Site web

12 septembre 2024 au 26 octobre 2024

La transformation de la matière tient une place prédominante dans le travail sculptural d’Ingrid Syage Tremblay, notamment celle qui s’opère au contact de la main. Avec la taille directe, la forme apparaît en enlevant de la matière. Dans le travail du textile, un ensemble solide se dessine lorsque les fils s’entrecroisent. Ce sont deux procédés par lesquels la forme se façonne au contact du vide. Les arbres, quant à eux, maintiennent une distance entre leurs branches, que l’on appelle « timidité », offrant un passage à la lumière. Le bois est une matière vivante qui a une force interne importante. Dans son travail, elle déconstruit cette force pour la réorganiser. Cela permet au bois de devenir malléable, entrelacé, léger ou de laisser passer la lumière, rappelant le textile.