Conjuguer l'espace au temps | Composer

Moridja Kitenge Banza, Marion Lessard et Vincent Routhier

Conjuguer l'espace au temps | Composer

Une série d'expositions pour marquer les 30 ans de la Galerie B-312
  • Exposition
@ Moridja Kitenge Banza, Marion Lessard et Vincent Routhier

La démarche de Moridja Kitenge Banza se situe entre la réalité et la fiction, qu’il confond afin de perturber les récits hégémoniques et créer des espaces où le discours marginal peut exister. À travers la peinture, la photographie, la vidéo, le dessin et l’installation, il interroge l’histoire, la mémoire et l’identité des lieux qu’il habite ou qu’il a habités. Artiste canadien d’origine congolaise, il est diplômé de l’Académie des beaux-arts de Kinshasa (R.D.Congo) et de l’École supérieure des beaux-arts de Nantes (France). Son travail a été présenté entre autres au Musée d’art contemporain et à la Fondation Phi (Montréal), au Musée Dauphinois (France), au Museum of Contemporary Art (Danemark) et au National Arts Festival (Afrique du Sud). En 2010, il reçoit le premier prix de la Biennale de Dakar. L’artiste est représenté par la Galerie Hugues Charbonneau.
Site web de l'artiste
Site web de la Galerie Hugues Charbonneau

Marion Lessard est un collectif de cinq personnes incarnées en un seul corps, composé de Jean-Nicolas Léonard, Alice Roussel, Marie Cherbat-Schiller, Claude Romain et Élisabeth M. Larouine. Cette structure inhabituelle, individuelle et collective, agit comme un miroir trouble qui renvoie aux paradoxes philosophiques de l’un et du multiple. Marion Lessard a fait des études en philosophie à l’Université de Montréal et détient une maîtrise en Studio Arts de l’Université Concordia. Son travail a récemment été présenté dans des expositions individuelles à Dazibao, à la Galerie Leonard & Bina Ellen et à Dare-Dare à Montréal ainsi qu’à Verticale à Laval. La réalisation de livres d’artistes et de performances ainsi que l’organisation d’événements ponctuels s’inscrivent de manière récurrente dans le parcours du collectif, qui est en résidence à la Fonderie Darling jusqu’en 2023.
Site web de l'artiste

La pratique de Vincent Routhier, artiste interdisciplinaire, découle du discours philosophique et de l’approche scientifique. Son travail constitue une étude méthodique et empirique qui porte sur les enjeux structurels et l’idée de quantité. Depuis mars 2020, sous le pseudonyme 4MORFATI, il utilise la technologie blockchain pour créer des œuvres virtuelles encryptées, les Non-Fungible Tokens (NFTs), dont l’expérience est possible uniquement par l’écran. Détenteur d’une maîtrise en arts visuels Intermedia/Cyber Art à l’Université Concordia, il a exposé dans différentes galeries et centres d’art en Amérique du Nord, dont la Galerie Leonard & Bina Ellen et la Fondation Guido Molinari à Montréal, La Galerie l’Œuvre de l’Autre à Chicoutimi et le Helen Day Art Center à Stowe (Vermont, États-Unis). L’artiste est lauréat du Prix Sylvie et Simon Blais pour la relève en arts visuels 2016.
Site web de l'artiste

18 mars 2022 au 7 mai 2022

Dans la seconde exposition de cette programmation spéciale, les artistes invités traitent de la notion du temps comme matière à penser et à modeler. Dans le contexte actuel des migrations et des capacités techniques et numériques, ils adoptent une position critique et proposent une variété de possibles, du legs historique au crypto art.—Par l’actualisation de l’enluminure et par la référence au christianisme partagé, Moridja Kitenge Banza évoque les héritages communs et distincts du Congo et du Canada. Marion Lessard se confronte à une mise en abîme du lieu, porteur d'une histoire à arpenter. Renversant les conditions de monstration du crypto art, Vincent Routhier présente un dispositif d’écrans altérés qui mène aux œuvres virtuelles encryptées dans l’espace virtuel du premier B-312.

 

Conjuguer l'espace au temps est une série d'expositions conçue pour marquer les 30 ans de notre centre d’artistes : trois expositions spéciales, présentées en rafale, créées par des artistes invités à se commettre autour de questions relatives à l’espace et au temps. Comment souligner un anniversaire sans tomber dans l’autopromotion de réalisations qui, aussi belles soient-elles, sont maintenant choses du passé ? Comment toutefois en reconnaître la portée ? Comment aborder le temps alors que la pandémie et la crise environnementale nous obligent à ralentir, à s’arrêter, à tout reconsidérer ? Surtout, comment penser des projets porteurs d’avenir ? Provoquer. Composer. Engendrer. C’est ce que nous avons voulu célébrer : l’art vivant, en-train-de-se-faire, dans et depuis l’espace et le temps. C’est à cet état de création que nous vous convions dès le 20 janvier.—Pour ce faire, nous avons invité les artistes à travailler depuis « l’archive » du premier espace de la Galerie B-312, le local 312 du Belgo, maquette qui trône à l’échelle 1:2 au milieu de l’espace actuel du centre, le 403 du même édifice.

COMITÉ COMMISSARIAL
Guillaume Boudrias-Plouffe
Michel Boulanger
Marthe Carrier
Guillaume La Brie
Geneviève Rocher

Cette série d’expositions, et les activités les entourant, a été rendue possible grâce à l’appui du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada ainsi qu'à la contribution de la Caisse du Plateau-Mont-Royal, notre partenaire financier depuis plus de trente ans.

           Caisse du Plateau-Mont-Royal